Image: Extrait du dispositif d’entretien filmé avec FO

Le visionnage d’un film de recherche concernant le travail des syndicalistes aux personnes filmées : pour quoi faire ?

Par Ambre Bourdillat

Mener une étude sociologique par le film est aussi un moyen de rendre compte des résultats. Présenter ce film aux personnes filmées en constitue également un autre. Ainsi, il appartient au chercheur cinéaste de saisir les intérêts que peuvent représenter l’organisation de séances de visionnage auprès des acteurs du film. Certes, celui-ci a été pensé et tourné par le chercheur, mais les thèmes et la parole reviennent avant tout aux syndicalistes. Ces derniers ont fait l’objet d’un questionnement au travers d’une enquête de terrain menée dans une mairie d’une grande ville. Il s’agissait de recueillir les paroles de quatre syndicats, à savoir la Confédération Générale du Travail (CGT), FO (Force Ouvrière), la Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT), et la Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale (FA-FPT[1]). Les interrogations portaient sur leurs pratiques au quotidien (Briec, 2014)concernant la santé au travail auprès des agents et dans les instances spécifiques comme le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT)[2].Sur ce point, des entretiens filmés ont été réalisés avec chaque syndicat.

1 – Extrait du dispositif d’entretien filmé avec FOImage: Extrait du dispositif d’entretien filmé avec FO

© Ambre Bourdillat

Cette recherche se penchait également sur leur travail en actes, lors d’observations filmées de réunions internes au syndicat afin de préparer la rencontre avec la direction et les élus.

2 – Extrait du dispositif d’observation filmée avec la FA-FPT

2 – Extrait du dispositif d’observation filmée avec la FA-FPT

© Ambre Bourdillat

Toutefois, le montage du film d’environ une cinquantaine de minutes ne constituait pas le point final de cette aventure. Les séances de visionnage organisées uniquement avec les syndicats répondaient d’une part à la volonté d’approfondir la relation filmant-filmé, et d’autre part à celle d’enrichir la réflexivité. Cette perspective s’inscrit d’ailleurs dans une démarche d’auto-confrontation développée par la sociologie clinique (Clot et al., 2000). Les contraintes temporelles ont néanmoins désamorcé cette dynamique. Pour autant, deux projections ont été organisées auprès de la FA-FPT et de FO, respectivement le 17 juin et le 24 juin 2022. Pour les deux autres syndicats, le lien ainsi que le mot de passe pour accéder au film ont été envoyés par mail, accompagnés d’un texte d’explication de son contexte et de son contenu. Voyons à présent le déroulement de ces séances et ces apports.

La première séance s’est tenue dans le local de la FA-FPT, et seul un syndicaliste était présent. Cette configuration a facilité les échanges en face-à-face ainsi que les confidences pendant et après le visionnage. La deuxième séance s’est déroulée dans le local de FO auprès de deux syndicalistes : le moment indispensable des réglages techniques a constitué une amorce à l’échange qui allait avoir lieu, et a mis à l’aise les personnes dans la pièce. Pour la FA-FPT, le dispositif était assez simple puisque le film était projeté sur écran d’ordinateur. Pour FO, l’installation a pris plus de temps. L’appareil de projection a été emprunté à la mairie et montrait des signes de vieillesse. Le câblage et la pose des enceintes ont nécessité quelques minutes supplémentaires. Finalement, l’installation a fonctionné, toutefois la qualité de l’image était dégradée (image trop lumineuse et mauvais format). La posture légèrement en retrait du chercheur pouvait s’apparenter à une observation non participante. L’objectif était de pouvoir cerner les réactions émotionnelles et gestuelles des personnes à la vue des images. Néanmoins, le contrôle de la vidéo grâce à la souris d’ordinateur était laissé au chercheur, tout comme celui de la séance. En effet, la présentation qui a précédé le visionnage à proprement dit consistait à donner une explication claire de l’objectif du film ainsi qu’un rappel de son contenu et de ses limites.

L’alternance entre le visionnage et les temps d’échanges, à la fois pendant et après le film, ont représenté un autre temps fort. Les enquêtés n’ont pas hésité à demander de mettre sur pause pour poser une question ou faire une remarque. Toutes ces discussions ont été notées dans un carnet et ont pu être analysées au regard de l’image qu’ont les syndicalistes de leur travail et d’eux-mêmes. Les pistes de réflexion apportées par cette méthode de récolte de données peuvent se combiner aux matériaux sociologiques qualitatifs. Force est de constater que la curiosité de voir les autres personnes et de se voir à l’écran prédomine. Cela se traduit par une attention redoublée mais différenciée entre les deux séances sur certains extraits. Pour les deux syndicats, le discours commun sur l’importance de la prise en charge de la santé des agents est pour eux révélateur, bien que ces acteurs soient souvent amenés à travailler ensemble sur des dossiers. Cette prise de conscience se double d’une comparaison des pratiques entre syndicats, notamment pour FO. Elle prend parfois la forme de moqueries et de critiques à l’égard d’un autre syndicat concernant leur posture pendant les réunions avec la direction par exemple. La discussion après le visionnage fait également émerger des éléments d’analyse sur ce qu’ils viennent de voir et d’entendre. Ainsi, la plupart des réflexions sur leurs conditions de travail et leur engagement au quotidien sont proposées par les syndicalistes eux-mêmes. En définitive, tous ces exemples attestent du rôle considérable que joue le visionnage auprès des acteurs. Si le film de recherche ouvre de multiples voies pour analyser le réel, la projection auprès de ceux qui y ont participé élargit le champ des possibles.

Bibliographie :

[1] La FA-FPT (Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale) est un syndicat de la Fonction publique qui se veut indépendant politiquement et autonome dans son organisation (une organisation non verticale qui ne dépend pas d’une centrale).

[2] Le CHSCT sera d’ailleurs remplacé par le CST (Comité Social Territorial) en décembre 2022.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.