Dockers, une histoire nantaise : travailler et lutter sur les quais (XVIe siècle-XXe siècle)

Pendant plusieurs siècles, le port de Nantes fut une grande place de la mondialisation, faisant la renommée et la richesse de la ville, notamment lors de son implication dans le commerce triangulaire. Pourtant certains acteurs de l’activité maritime sont mal connus, et les dockers sont du lot.

Cet ouvrage entend combler cette lacune en proposant l’histoire de cette corporation depuis le XVIe siècle. Loin des clichés, les dockers forment une communauté rugueuse et solidaire, pugnace, attachée à ses us et coutumes, et porteuse d’une forte éthique professionnelle qui s’exprime par la volonté de gérer sans intermédiaire chargements et déchargements.

Samuel Guicheteau, historien, enseignant à Nantes Université Inspé, membre du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique ; Manuella Noyer, archiviste et historienne, animatrice-chercheuse au Centre d’histoire du travail ; Christophe Patillon, historien, animateur-chercheur au Centre d’histoire du travail. Préface de John Barzman, professeur d’histoire contemporaine émérite à l’Université du Havre, spécialiste du monde portuaire.


Format 14×20.5, 296 p

2023, 22 euros, ISBN : 9782912228406



Citer ce billet
itti - rédaction (2024, 16 janvier). Dockers, une histoire nantaise : travailler et lutter sur les quais (XVIe siècle-XXe siècle). Images du travail. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vlkl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.