Archives de catégorie : Événements (Expositions, festivals…)

Départ d’usines 1970-1990 : les photo reporters nantais nantais racontent

A Nantes une belle exposition photo qui allie photojournalisme, histoire industrielle et mémoire ouvrière.

DU MARDI 27 SEPTEMBRE AU SAMEDI 19 NOVEMBRE 2022
OUVERT DU MARDI AU SAMEDI DE 12H À 18H30

GRATUIT

Nantes, à partir des années 1970 et 1980 : crises pétrolières, internationalisation des groupes industriels, fermetures d’usines, luttes sociales mémorables comme celles incarnées par “les filles de Chantelle” ou “les gars de la navale”… En deux décennies, l’identité maritime et industrielle de Nantes se dilue dans le paysage et la ville s’engage dans une métamorphose tertiaire et culturelle.

Une profession, celle des photojournalistes, a enregistré ces mutations. Pour la presse locale ou nationale, ils ont pris des photos sur le vif, traitées dans l’urgence. Patiemment, méthodiquement, ces témoins du quotidien ont documenté le départ des entreprises du centre-ville et ses conséquences. Leurs images font revivre cette page emblématique de l’histoire locale, constitutive d’un patrimoine appartenant à tous, anciens Nantais comme nouveaux arrivants.

Organisée principalement autour du travail d’Hélène Cayeux (AFP, Ouest-France), de Jean-Noël Thoinnet, de Jacky Péault (Presse Océan) et de Gilles Luneau (Gamma), l’exposition présente près de deux cents photographies mêlant des originaux d’époque, des reproductions contemporaines réalisées à partir de numérisations, des grands formats, ainsi que la fabrication d’une photo de presse.

 

AUTOUR DE L’EXPOSITION
VERNISSAGE : 6 octobre à 18h30
VISITES GUIDÉES : tous les samedis à 15h
MÉMOIRE D’UN QUARTIER OUVRIER, LES BATIGNOLLES : 8 octobre à 18h
CINÉ-DÉBATS AU CINÉMATOGRAPHE : 19 octobre et 20 octobre à 20h30
ATELIERS ENFANTS : 26 et 27 octobre de 14h30 à 17h
ÉCOUTE DE PODCASTS : 10 novembre à 18h30
TABLE RONDE : 17 novembre à 18h30

Exposition en partenariat avec LA RUE DE LA GRUE NOIRE et avec le soutien du Centre d’histoire du travail (CHT), présentée dans le cadre de la Quinzaine Photographique Nantaise (QPN, du 21 octobre au 19 novembre). LA RUE DE LA GRUE NOIRE est une série d’événements autour de la photo et du patrimoine industriel nantais, produits par l’association Nantes en noir et blanc.

festival-qpn.com
nantesennoiretblanc.org
cht-nantes.org

Au festival de Lussas cette année, une réflexion sur les formes documentaires autour du travail

Dans les états généraux du documentaire à Lussas, qui se tiennent cette année du 21 au 27 aout dans ce petit village de l’Ardèche, on retiendra entre autres un séminaire intitulé du politique au poétique (24 et 25 aout) interrogeant les formes documentaires autour du travail et dans lequel interviendrons notamment Leslise Kaplan et Nicolas Hatzfeld, un membre du comité de rédaction de la revue ITTI.

 

Continuer la lecture de Au festival de Lussas cette année, une réflexion sur les formes documentaires autour du travail

Cet été à nantes, La mémoire ouvrière est à l’honneur

Sur les quais de Nantes, les photos s’affichent en grand format (jusqu’à 20 m2). Elles racontent le passé industriel de Nantes avec ce projet de la rue de la grue noire dans le Bas-Chantenay.  Ce projet audiovisuel de valorisation du passé industriel et ouvrier de Nantes a été initié par l’association Nantes en noir et blanc, dont un des fondateurs est Xavier Nerrière, un ami de la revue ITTI.

La rue de la grue noire s’adresse à la fois aux Nantais de longue date sensibles à la mémoire ouvrière, aux nouveaux habitants souhaitant découvrir l’histoire locale et à tous les amoureux de photographie. 

Tout démarre avec une exposition de photos grands formats installées à l’aplomb des quais et visibles depuis la Loire. En tout, une vingtaine de reproductions signées Hélène Cayeux, Victor Girard, Jean-Noël Thoinnet… composent une évocation de l’activité industrielle et portuaire de la ville et permettent une approche du Bas-Chantenay dans ce qu’il a de particulier : son accès à l’eau et les industries qui l’entourent. 

Cette première exposition est accompagnée des récits de l’auteur et metteur en scène Hervé Guilloteau.  Il s’agit de fictions sociales qui constituent un ensemble sonore de quatorze podcasts réalisés par le musicien Federico Pellegrini. Les photos sont accrochées le long des quais entre la gare maritime et la Little Atlantique Brewery. Leurs légendes sont à découvrir sur les bateaux des lignes Navibus 1 et 2. 

En scannant les flash codes situés aux embarcadères et sur les Navibus, les passagers pourront écouter les podcasts. Ou encore directement sur le site internet de la rue de la grue noire. https://nantesennoiretblanc.org/podcasts/ 

Deux siècles de photographies sur le travail et l’industrie À BOLOGNE

La Fondazione MAST présente la Collection MAST – Un Alphabet Visuel de l’Industrie, du Travail et de la Technologie ; la première exposition d’œuvres sélectionnées dans la collection de la Fondation montrant plus de 500 œuvres, dont des photographies, des albums et des vidéos de 200 grands photographes italiens et internationaux, ainsi que des artistes anonymes, organisée par Urs Stahel. L’exposition, qui puise dans la collection de plus de 6 000 images de la Fondation MAST, agit comme un témoignage visuel de l’histoire du monde de l’industrie et du travail.

Compte tenu de sa complexité, l’exposition est divisée en 53 chapitres consacrés aux nombreux concepts illustrés dans les œuvres présentées. L’exposition prend la forme d’un alphabet qui se déploie sur les murs des trois espaces d’exposition (PhotoGallery, Foyer et Niveau 0 de la Fondazione MAST), elle met en lumière un système conceptuel qui va de A pour Abandoned et Architecture à W pour Waste, Water, Wealth (déchets, eau, richesse).

Continuer la lecture de Deux siècles de photographies sur le travail et l’industrie À BOLOGNE

Quand le théâtre entre en résistance

La souffrance d’un forestier confronté à des exigences de productivité est le point de départ de ce spectacle hybride et iconoclaste. 
Comment protéger son beau travail lorsqu’il est confronté à des logiques comptables ? 
Entre contradictions et résistances, parviendra-t-il à se préserver ? 

Les pièces de théâtre qui évoquent la souffrance au travail ne sont pas si nombreuses. Plus rares encore sont celles qui font monter sur les planches un spécialiste de ces questions ! 

Le 03 mai à 20h15, au théâtre des quatre saisons à Gradignan (33) la compagnie La Mouline présente l’entrée en résistance avec Jean-Pierre Bodin, Alexandrine Brisson et Christophe Desjours.

A partir de cette situation singulière, chacun sera libre de reconnaitre les paradoxes dans son propre travail.

La représentation sera suivie d’un débat citoyen, animé par Alain Garrigou, président de l’ETHNA.(L’Etabli Du Travail Humain en Nouvelle-Aquitaine)

À Nantes, des initiatives originales associant Photographie, patrimoine industriel, mémoire ouvrière et création contemporaine

À la fois entrée de ville, zone économique et commerciale majeure, et espace urbain à part entière, l’appellation « route de Vannes » recouvre un périmètre imprécis situé aux limites de trois communes, Orvault, Saint-Herblain et Nantes, suivant une ligne de crête entre la vallée de la Chézine et la vallée du Cens. Son parcours est ponctué de deux édifices remarquables, d’une part l’église Sainte-Thérèse, construction massive en briques rouges, sur un plan Roman-Byzantin unique à Nantes, et de l’autre l’immeuble du Sillon de Bretagne avec sa forme pyramidale reconnaissable entre toutes. Cet espace singulier et atypique, souvent décrié, en apparence longtemps oublié des projets de planification urbaine, constitue un « écosystème » qui fait l’objet aujourd’hui de nombreuses études et pourrait servir de laboratoire de la ville de demain.

Foire aux animaux sur la place Viarme, à Nantes, vers 1900. © Archives de Nantes

Xavier Nerrière qui a déjà contribué à plusieurs reprise à la revue Images du Travail, Travail des Images nous propose deux idées de balade à Nantes, l’une virtuelle, l’autre en navibus. 

Le site internet de Voyage route de Vannes s’est enrichi d’un nouvel article sur le quartier de Plaisance, à Orvault. Une tranche d’histoire populaire, le long de la route de Vannes qui devrait bientôt être complétée d’un texte consacré au Sillon de Bretagne, à Saint-Herblain : http://www.routedevannes.com/thematique/plaisance/ 

Et une visite en navibus, sur la ligne entre le hangar à bananes et le Bas-Chantenay. Nantes en noir et blanc (NNB, dont il fait partie) expose, sur un des quais des anciens chantiers Dubigeon, une photographie réalisée par Jean-Noël Thoinnet de la Turmelière (photographe de Presse-Océan) en 1987. À partir d’un négatif 24/36, nous testons notre capacité à imprimer une image sur une bâche de très grand format (3 m x 4,80 m). Cet essai préfigure le projet intitulé “Tu vois, je n’ai pas oublié” qui se développera à partir du printemps.

Le travail qui vient

Du 4 mai au 22 juin, chaque mardi soir à PointCulture Bruxelles et en direct sur les réseaux sociaux,  L’association nosfuturs.net nous invite à réfléchir ensemble aux ressorts de la numérisation accélérée qui bouleverse nos habitudes et imaginaires du travail : coursier·es, cinéastes, journalistes, chercheur·ses, professeur·es et étudiant·es partageront leurs pistes de réflexion et scénarios de nos futurs au travail. Au programme, conférences, films de nosfuturs.net, pod cast, débats…

Déployée sur 2 ans, la thématique « Le travail qui vient » portera en 2021-2022 sur l’atomisation du travail (VOLET 1) et en 2022-2023 sur les organisations collectives du travail (VOLET 2).

Continuer la lecture de Le travail qui vient

La troisième édition du festival du cinéma des utopies réelles

Ce jeune festival de médiation culturelle est organisé par un laboratoire de recherche, le LISIS , Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés. La troisième édition, entièrement en ligne, COVID oblige, est consacrée au travail, notamment numérique.

Avec quatre films, chacun suivi d’une table ronde rassemblant un.e chercheur.se, un.e acteur.rice de terrain et le.la réalisateur.rice, la 3ème édition du Festival du Cinéma des Utopies Réelles propose d’aborder la question de l’avenir du travail, entre utopies, injonctions managériales et expérimentations en cours.

Continuer la lecture de La troisième édition du festival du cinéma des utopies réelles

Usimages, une biennale de la photographie de travail

Du 17 avril au 20 juin 2021 se déroule la 4ème édition d’Usimages, biennale de la photographie du patrimoine industriel organisée par l’Agglomération Creil Sud Oise (ACSO), programmée et mise en œuvre par Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France. Ce printemps, 13 expositions gratuites présentées en plein air à Creil et dans les communes voisines, invitent les habitants à une déambulation photographique à travers le territoire. Cette biennale est l’occasion de mettre en valeur des photographies contemporaines comme historiques avec toujours un regard centré sur l’homme au travail. Deux jeunes photographes sont également en résidence dans des entreprises de l’agglomération. Leur travail sera exposé et permettra de valoriser l’industrie d’aujourd’hui ainsi que les hommes et les femmes qui contribuent à son développement sur l’ACSO.

Fil rouge de cette édition, la thématique « Santé et sécurité au travail » se décline à travers les photographies issues du fonds photographique de l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), qui accompagne depuis 1947 les entreprises du régime général de la Sécurité sociale dans la prévention des risques au travail. Les photographies industrielles d’Émeric FEHER (1904-1966), conservées au Pôle images du Centre des monuments nationaux, révèlent une certaine approche commerciale des années 50 et 60 qui, par le passage du temps, en font des images historiques. Des archives du Musée McCORD, musée d’histoire sociale à Montréal, présentent les photographies des métiers de la métropole québécoise au début du 20ème siècle.

Il est également question d’u travail de bureau avec« Histoire de bureaux », exposition collective avec Julien BENARD, Émeric FEHER, Laurent GÉLISE, Yannick LABROUSSE et Lars TUNBJÖRK. Une série de photographies de bureaux réalisées en entreprises dans les années 70 est présentée, issue du Fonds Heurtier conservé au Musée de Bretagne.

La biennale est ouverte sur le monde et sur les conditions de travail. Ioana CÎRLIG, dans sa série « Post Industrial Stories / The Last Shift »dépeint la classe ouvrière roumaine à la dérive. Dans le cadre des partenariats internationaux, Kaunas Photo festival (Lituanie) présente le travail de Eugenijus BARZDŽIUS, le festival Photolux (Italie) celui de Mattia BALSAMINI.Dans cette période où l’organisation du travail est repensée, Cécile CUNY, Nathalie MOHADJER et Hortense SOICHET invitent à découvrir le travail des manutentionnaires de la logistique à travers l’exposition « On n’est pas des robots. Ouvrières et ouvriers de la logistique ». Toutes les expositions sont ouvertes au public gratuitement.

Continuer la lecture de Usimages, une biennale de la photographie de travail

Le premier salon des écritures alternatives en sciences humaines et sociales (archives)

Le Salon des Écritures Alternatives en Sciences sociales (SEAS) aura lieu le vendredi 10 janvier 2020 au MUCEM à Marseille. Cet événement est une initiative du nouveau Groupement de recherche « Image, écritures transmedias et sciences sociales ».

L’ambition de ce salon est de réunir chercheur·ses en sciences sociales et professionnel·les de l’économie créative (production, diffusion, édition) afin d’échanger sur les nouveaux défis autour de ces œuvres qui occupent une place grandissante dans le champ de la recherche et dans la société.

Cette journée sera l’occasion de présenter des œuvres – films, documentaires sonores, photographies, romans graphiques, bandes dessinées et jeux-vidéos -, de proposer des tables rondes sur les enjeux de fabrication et de diffusion, de participer à des ateliers. Elle permettra notamment des retours d’expérience ou la présentation de nouveaux projets pour faciliter des partenariats. Cette année, le Salon fera un focus particulier sur l’écriture sonore.

Continuer la lecture de Le premier salon des écritures alternatives en sciences humaines et sociales (archives)

Être au travail

À l’occasion du centenaire de l’Organisation Internationale du Travail, l’exposition Êtres au travail regroupe du 16 mars au 14 juillet 2019, sur les grilles du Jardin du Luxembourg (Rue Médicis – 75006 Paris) 80 photographies de Magnum Photos et de photographes indépendants.

Donner à voir le travail à un public large, stimuler les réflexions de chacun en articulant regards artistiques et points de vue scientifiques, telles sont les ambitions de cette exposition qui fait aussi l’objet d’un ouvrage collectif bilingue de 128 pages croisant photographies et textes d’experts.

©Steve McCurry/Magnum Photos
Continuer la lecture de Être au travail

Usimages (archives)

Du samedi 27 avril au samedi 15 juin 2019 se déroule la troisième édition d’Usimages, Biennale de la photographie industrielle, sur les communes du territoire de l’Agglomération Creil Sud Oise.

Cette année Usimages propose 12 expositions gratuites et s’attache à explorer les relations entre la photographie et la commande d’entreprise. Elle soulève aussi la question de sa capacité à témoigner ou non des réalités du monde du travail. Pour ce faire, la programmation interroge le rapport des artistes à la commande industrielle et souligne la difficulté à exercer un regard libre au sein des entreprises. La programmation s’articule autour d’expositions de photographes internationaux qui permettent de croiser point de vue historique et contemporain. Comme le souligne le dossier de presse de la biennale, c’est la diversité des époques, des entreprises commanditaires, des origines géographiques et des choix esthétiques des photographes qui permet d’engager une réflexion poussée sur la photographie industrielle

Continuer la lecture de Usimages (archives)

Partir – 35 histoires de migration (archives)

Exposition réalisée par Jean-François Fort, en partenariat avec le laboratoire Migrinter de l’Université de Poitiers et le centre social du Toit du Monde.

Chapelle Saint Louis, 1 rue Louis Renard, Poitiers
Du 25 mars 2019 à 18h30 ; jusqu’au 15 avril 2019
Horaires: du lundi au vendredi de 12h / 18h. Samedi et dimanche de 14h / 18h.

Continuer la lecture de Partir – 35 histoires de migration (archives)

LA DIFFICILE MISE EN IMAGE DU TRAVAIL (archives)

Carte blanche à la revue Images du travail, travail des images, dans le cadre des rendez vous de l’histoire de Blois

PROJECTION – DÉBAT

Jeudi 11 octobre 2018

9h15 – 11h30 Cinéma Les Lobis

Documentaire, France, 2011, 59 min, de Manuela FRÉSIL.

Entrée du personnel est un documentaire coup-de-poing qui témoigne de l’inhumanité du travail dans un abattoir industriel. La réalisatrice s’est heurtée à la volonté de contrôle des images par l’entreprise et à la difficulté de recueillir la parole des ouvriers.

Quelles sont les conditions requises pour saisir le travail dans sa complexité et sa diversité ? Il ne suffit pas de faire confiance à l’œil mécanique de l’appareil. Mettre en images le travail humain implique un long travail d’observation, d’enquête, de déconstruction puis de reconstruction.

INTERVENANTS
Manuela FRÉSIL, cinéaste
Jean-Paul GÉHIN, sociologue du travail, maitre de conférences émérite, Université de Poitiers
Françoise F. LAOT, sociologue, professeure, Université de Reims

MODÉRATION
David HAMELIN, historien, festival Filmer le travail

Cette carte blanche à la revue Images du travail, travail des images a été réalisée en partenariat avec le festival Filmer le travail, le Ministère de l’Éducation Nationale et la revue Cahiers de l’histoire.