Archives par mot-clé : cinéma documentaire

Filmer le travail 2024, contrôle et surveillance

 

La 15e édition de Filmer le travail aura pour thématique le contrôle et la surveillance.  En voici le programme et la présentation détaillée de l’équipe du festival.

PROGRAMME – Filmer le travail 2024

” Entre développement des nouvelles technologies, obsessions sécuritaires et injonctions à la rentabilité, comment s’exercent le contrôle et la surveillance dans le monde du travail, et sur qui ? Quels métiers, quelles pratiques, quelles dérives ? Mais aussi quelles actions menées par des collectifs qui luttent contre les pratiques illégitimes du contrôle et mènent de précieuses enquêtes ? Surveillance des frontières, contrôle des corps, concentration des médias, politiques sécuritaires, violences policières, surveillance généralisée… autant de pistes que nous explorerons cette année en présence de nombreux invité.e.s !

Pour illustrer cette thématique, nous avons choisi le magnifique visuel de Urban Solutions, Grand Prix Filmer le travail 2023, réalisé par Arne Hector, Luciana Mazeto, Minze Tummescheit et Vinícius Lopes. Enveloppé de couleurs chaudes, un nid de guêpes s’installe sur une caméra de surveillance, comme un pied de nez du vivant face à la surveillance technologique. 

Cette année, quinze films ont été sélectionnés en compétition internationale. Une traversée 2024 qui nous entraîne aux quatre coins du monde, du port de Mumbai jusqu’au désert d’Atacama, des forêts portugaises aux chantiers de construction de République centrafricaine, en passant par la Colombie ou les Hauts-Plateaux boliviens. 

À travers ces films documentaires récents, c’est une mosaïque des enjeux contemporains qui se tisse. Les cinéastes s’intéressent à la surveillance des incendies et des galeries d’eaux souterraines, aux méthodes de pêche, aux luttes LGBTI, à la situation dramatique de la psychiatrie en France, à l’accompagnement de personnes en situation d’exil, mais aussi aux conditions de travail dans le textile, l’industrie minière ou nucléaire. 

Pour plus d’informations : https://filmerletravail.org/

Johan van der Keuken

Le rythme des images (archives)

Du 16 juin au 17 septembre, le musée du Jeu de Paume rend hommage au photographe et cinéaste néerlandais Johan van der Keuken à travers une grande rétrospective. L’exposition revient sur la carrière exceptionnelle de l’artiste (de 1955 à 2000) pour qui la dualité entre le cinéma et la photographie est au cœur de son processus artistique. Exposition, d’autant plus intéressante que la question de la confrontation et de la complémentarité entre images fixes et animées reste d’actualité.

“Tout en distinguant les particularités de chacune des deux pratiques, l’artiste n’a cessé de les travailler de manière interconnectée. Environ 150 photographies, documents et maquettes originales sont rassemblés autour d’une dizaine de courts métrages, dont deux documentaires sur l’artiste.

Johan van der Keuken est né le 4 avril 1938 à Amsterdam. Il a 12 ans lorsqu’il est initié à la photographie et à seulement 17 ans, il publie son premier livre de photos. Pour cette exposition, des tirages vintages sont présentés aux côtés de films, livres et écrits. Le parcours, thématique, confronte l’œuvre photographique de l’artiste et une sélection de courts métrages, révélant la spécificité de son œuvre au fil des salles.”

On peut se réjouir que près de 20 ans après une première grande rétrospective consacrée à Johan van der Keuken en France, le Jeu de Paume a souhaité rendre un nouvel hommage à ce grand artiste très engagé socialement et soucieux de rendre compte du monde du travail.

Le festival Filmer le travail a déjà 14 ans (archives)

Cette 14e édition s’intéressera au travail informel

Travail au noir, invisible, travail gratuit, bénévole, travail domestique, travail vivant… le festival sera rythmé par de nombreux événements, comme autant de fils à dérouler pour s’interroger sur les formes que prend le travail dès lors qu’il échappe au cadre légal, s’inscrit aux marges ou en dehors du salariat.

Et pour nous accompagner tout au long de cette nouvelle édition, nous avons choisi un visuel haut en couleurs extrait de l’emblématique film de Jean-Luc Godard, Deux ou trois choses que je sais d’elle.

Cette année, 17 films documentaires venus du monde entier composent la compétition internationale du festival Filmer le travail.

Cette sélection nous entraîne de la Belgique aux montagnes colombiennes, des collines irlandaises jusqu’aux villages de la Drôme, de la République centrafricaine au Brésil, en passant par l’Autriche, l’Italie ou encore le Canada. Les cinéastes posent leur regards singuliers sur des parcours de vie et tissent les portraits d’un agriculteur, de bergers, d’une sage-femme, de soignant.e.s, d’étudiant.e.s, d’enseignantes et s’intéressent au travail domestique, militant, politique et artistique.

https://filmerletravail.org/selection-des-films-en-competition-filmer-le-travail-2023/

La fabrique des mémoires

Les doctorants et doctorantes du GRESCO proposent un colloque international “La fabrique des mémoires” qui se tiendra les 20 et 21 octobre 2022 à la MSHS de Poitiers.

 

Ce colloque original invite à une réflexion sur les constructions sociales des mémoires individuelles et collectives.

 

Des lieux de mémoire à la construction de récits mémoriels dans l’éducation nationale, en passant par les pratiques mémorielles numériques et les mémoires d’événements violents, la première journée abordera une variété de thématiques liées aux pratiques mémorielles et proposera une réflexion sur les enjeux éthiques et épistémologiques du traitement mémoriel.

 

La deuxième journée cherchera davantage à éclairer l’articulation entre silences, oublis et mémoires, en abordant différents types de mémoire collective (mémoires familiales, mémoires de guerre, mémoires ouvrières) et en interrogeant la place des pratiques et récits mémoriels dans l’espace social. Une exposition, une table-ronde et une projection-débat se tiendront également durant ces deux jours, ouverts par deux conférences inaugurales. 

On notera l’intérêt pour les images fixes comme animées des doctorantes et des doctorants du GRESCO qui ont organisé ce colloque.

Au festival de Lussas cette année, une réflexion sur les formes documentaires autour du travail (Archives)

Dans les états généraux du documentaire à Lussas, qui se tiennent cette année du 21 au 27 aout dans ce petit village de l’Ardèche, on retiendra entre autres un séminaire intitulé du politique au poétique (24 et 25 aout) interrogeant les formes documentaires autour du travail et dans lequel interviendrons notamment Leslise Kaplan et Nicolas Hatzfeld, un membre du comité de rédaction de la revue ITTI.

 

Continuer la lecture de Au festival de Lussas cette année, une réflexion sur les formes documentaires autour du travail (Archives)

LA DIFFICILE MISE EN IMAGE DU TRAVAIL (archives)

Carte blanche à la revue Images du travail, travail des images, dans le cadre des rendez vous de l’histoire de Blois

PROJECTION – DÉBAT

Jeudi 11 octobre 2018

9h15 – 11h30 Cinéma Les Lobis

Documentaire, France, 2011, 59 min, de Manuela FRÉSIL.

Entrée du personnel est un documentaire coup-de-poing qui témoigne de l’inhumanité du travail dans un abattoir industriel. La réalisatrice s’est heurtée à la volonté de contrôle des images par l’entreprise et à la difficulté de recueillir la parole des ouvriers.

Quelles sont les conditions requises pour saisir le travail dans sa complexité et sa diversité ? Il ne suffit pas de faire confiance à l’œil mécanique de l’appareil. Mettre en images le travail humain implique un long travail d’observation, d’enquête, de déconstruction puis de reconstruction.

INTERVENANTS
Manuela FRÉSIL, cinéaste
Jean-Paul GÉHIN, sociologue du travail, maitre de conférences émérite, Université de Poitiers
Françoise F. LAOT, sociologue, professeure, Université de Reims

MODÉRATION
David HAMELIN, historien, festival Filmer le travail

Cette carte blanche à la revue Images du travail, travail des images a été réalisée en partenariat avec le festival Filmer le travail, le Ministère de l’Éducation Nationale et la revue Cahiers de l’histoire.

Le festival Regards sur le Travail fête ses 20 ans ! Rendez-vous du 2 au 7 octobre prochains, au cinéma Aventure et au cinéma Palace (Bruxelles) (archives)

C’est quoi le travail ? Oui, toujours la même question depuis 20 ans, depuis la première édition du festival en 1998. Mais des réponses, nombreuses, en constante évolution. Cette année, le festival Regards sur le Travail continue son enquête avec 11 films, des rencontres, une Master Class, du merveilleux… Au programme :

 

Prendre soin avec De Chaque Instant, de Nicolas Philibert (avant première belge) qui pose son regard sur le parcours intense et difficile que représente la formation d’infirmier.e. En présence du réalisateur.

Regards de femmes sur le monde du travail avec une séance de courts-métrages réalisés par des femmes cinéastes et abordant de manière directe ou en toile de fond la question du travail.En présence des réalisatrices.

Des lendemains aux filières agroalimentaires industrielles avec Nul homme n’est une île, de Dominique Marchais (avant première belge, en présence du réalisateur) et une table ronde sur les circuits courts.

La mémoire des luttes sociales avec Rien de nous est donné, de Benjamin Durand, l’adaptation animée de la BD éponyme d’Etienne Davodeau Un homme est mort, et une table ronde sur la Mémoire des conflits sociaux.

Regards sur le Travail, c’est aussi :
Une Master Class exceptionnelle de la réalisatrice belge Sophie Bruneau,

Une exposition sous forme de carte blanche au festival d’art engagé Résonances,
Des événements en partenariat avec la saison18/19 de PointCulture consacrée au Travail,
Une séance de pitching de projets documentaires et un.e auteur.e lauréat.e d’une bourse d’aide à l’écriture,
Et du merveilleux ! Avec le film Peau d’âme, de Pierre Oscar Levy, qui revient sur les traces du tournage de Peau d’âne, de Jacques Demy.

CONTACT – Une programmation préparée par l’asbl Le P’tit Ciné – Regards sur les docs :
Programmation : Pauline David
Communication : Laure Bioulès
contact@leptitcine.be
+32 (0)2 538 17 57 / +32 (0)493 56 69 07
http://www.leptitcine.be
http://www.regardssurletravail.be

Continuer la lecture de Le festival Regards sur le Travail fête ses 20 ans ! Rendez-vous du 2 au 7 octobre prochains, au cinéma Aventure et au cinéma Palace (Bruxelles) (archives)